SERVICE AUXILIAIRE DE VIE sur le bassin Annécien depuis 1982

Témoignage bénéficiaire_Raoul_M

Personne âgée en autonomie à domicile

Raoul M.

Béneficiaire

“C’est agréable d’être en bonne compagnie.”

À 91 ans, Raoul a l’œil vif et l’esprit taquin. Entouré de ses (grandes) maquettes d’avion, du journal du jour et de ses mots fléchés, il nous reçoit en compagnie de Ludivine, auxiliaire de vie au SAUV, qui vient à son domicile depuis plus de 10 ans.

Qu’appréciez-vous dans la présence d’un ou une auxiliaire de vie à vos côtés ?

Les auxiliaires du SAUV viennent à la maison depuis plusieurs années maintenant. Au début, ils accompagnaient mon épouse qui est aujourd’hui décédée de la maladie d’Alzheimer. Quand elle a disparu il y a un peu plus d’un an, nous avons décidé avec ma fille de continuer les interventions de la part des auxiliaires. Elles (plus rarement ils) viennent environ quatre fois par semaine pendant 2 heures pour l’entretien du domicile, les courses, m’accompagner à certains rendez-vous médicaux ou “simplement” me tenir compagnie. On va se promener, on fait des mots fléchés, on parle rugby (Ludivine devient très forte, mais ça n’est pas sa première passion 😉 ). Il m’arrive aussi d’aller me balader seul. Les auxiliaires changent, chacun avec son tempérament. Quand c’est un homme, j’ai plus l’occasion de parler de sport. 

Ma fille et son mari viennent en général le week-end. Mon gendre bricole souvent. Mais comme ça, ça ne reste que du plaisir. Tout le monde est rassuré. 

Quelles qualités faut-il avoir pour être auxiliaire de vie ?

C’est avant tout un métier humain : il faut avoir envie de partager, de discuter. Prendre le temps d’écouter. Il faut aussi savoir prendre des initiatives sans imposer. Un regard discret et attentif est agréable ; par exemple, Ludivine prend souvent le temps de mettre mon repas, livré le matin à domicile, à chauffer avant de partir. Et parfois, elle prend le temps de manger son sandwich avec moi. C’est agréable d’être en bonne compagnie.




Fermer le menu